On ne peut pas voler la lune – conte Zen

  • Post category:Contes Zen

Le maître Zen Ryokan vivait le plus simplement dans une petite cabane au pied de la montagne. Un soir, un voleur pénétra chez lui et découvrit qu’il n’y avait rien à voler.

Ryokan revint et le surprit. Tu as peut-être fait un long chemin pour me rendre visite, dit Ryokan au rôdeur, ne pars pas les mains vides. Je t’en prie, accepte mes vêtements en cadeau.

Le voleur, abasourdi, s’empara des vêtements et disparut. Roykan s’assit, nu, regardant la lune. Le pauvre homme, songea-t-il, j’aurais aimé lui donner cette lune magnifique !