Les portes du paradis – conte Zen

  • Post category:Contes Zen

Un samouraï se présenta devant le Maître Zen Hakuin et lui demanda :
– Y a-t-il réellement un paradis et un enfer ?
– Qui es-tu ? demanda le maître.
– Je suis le samouraï…
– Toi, un guerrier ? s’exclama Hakuin. Mais regarde toi, quel seigneur voudrait t’avoir à son service ? Tu as l’air d’un mendiant.

La colère s’empara du samouraï. Il saisit son sabre et le dégaina. Hakuin poursuivit :
– Ah bon tu as même un sabre ?! Mais tu es certainement trop maladroit pour me couper la tête.

Hors de lui le samouraï leva son sabre, prêt à frapper le Maître. A ce moment celui-ci dit :
– Ici s’ouvrent les portes de l’enfer.

Surpris par la tranquille assurance du moine, le samouraï rengaina son sabre et s’inclina.
– Ici s’ouvrent les portes du paradis, lui dit alors le Maître.

 

Notre état interne, émotionnel, notre niveau de bonheur provient bien souvent de l’environnement extérieur. Alors que nous en sommes à l’origine.