L’intérêt de dépasser ses peurs

peur et hypnoseL’expression de la peur

La peur est une émotion utile, que nous avons mise en place inconsciemment au cours des expériences vécues dans notre vie, en observant et copiant celles des personnes qui nous entourent. Un signal est créé par une partie inconsciente de nous-même, qui agit sur :

  • nos pensées (ce que nous nous disons, une image de ce que nous imaginons qui pourrait nous arriver …),
  • nos sensations physiques (muscles tendus, perte de contrôle de certaines parties du corps …),
  • et/ou l’expression de notre émotion (l’impression que notre cœur se serre, que notre estomac se noue …)

Ce message a pour but de nous prévenir qu’une possible situation que nous avons vécue difficilement par le passé, pourrait à nouveau survenir.

La peur qui emprisonne

Nous pouvons cependant nous apercevoir que ce signal sensé nous protéger, aura souvent servi à nous empêcher de faire certaines choses qui nous donnaient envie. La protection devient alors emprisonnante lorsqu’elle n’est plus remise en question. Nous ne sommes pas nés avec ces expressions de la peur, nous pouvons donc les mettre à jour, voire les supprimer, afin d’être plus en accord avec ce que nous souhaitons vivre aujourd’hui.

3 méthodes pour dépasser ses peurs

Comme chaque domaine dans lequel on souhaite progresser dans la vie, ces méthodes demandent naturellement assiduité et persévérance, mais le résultat est à la hauteur des attentes.

Les méthodes suivantes ont pour effet de réduire la sensation de peur créée par une situation. Évidemment peu importe la méthode, le but est de dépasser une peur, donc à un moment ou à un autre, il va falloir s’y confronter !

Avant toute chose, commencez par identifier une situation qui créé chez vous un stress, une peur.

concentration et hypnose

Utiliser son imagination

Prenez quelques instants pour vous, dans un endroit dans lequel vous vous sentez bien et ne serez pas dérangé(e), puis fermez les yeux.

Concentrez vous sur une situation dans laquelle vous éprouvez une émotion opposée à la peur. Cela pourrait être : sérénité, bien-être, légèreté, confiance, certitude, évidence, normalité, etc. Demandez-vous alors ce que vous ressentez. Qu’est-ce qui se crée spécifiquement dans cet état ? Prenez le temps d’observer ce qu’il se passe en vous : les images, les sons, les sensations physiques, les ressentis plus internes, dans le ventre, la poitrine, la gorge, la tête…

Maintenant vous allez conserver cet état tout en visualisant la situation problématique, telle que vous l’imaginez, du début jusqu’à la fin. Refaites le plusieurs fois, jusqu’à ce que cela vous semble naturel.

L’idée vous l’aurez comprise est de réapprendre inconsciemment un état plus propice pour la situation en question. Alors il sera temps de la vivre dans votre vie.

Les défis personnels

Une autre méthode permet également de dépasser ses peurs : se prouver à soi-même que l’on peut le faire.

Il s’agit de commencer par se lancer un défi à soi-même, en rapport direct avec notre peur, qui soit atteignable assez facilement. L’idée n’est pas de s’épuiser et de laisser tomber dès le premier défi. Mais bien de passer alors à un second challenge plus important, de le réussir et ainsi de suite.

Alors que l’on résout consciemment des défis paraissant peu impacter notre vie, l’inconscient de son côté apprend et assez rapidement on se rend compte qu’on vient de passer des étapes que l’on pensait infranchissable !

Voici une vidéo d’un TedX intéressant traitant du sujet :

La gestion des émotions

Cette méthode concerne la gestion de la peur elle-même au moment où elle se fait ressentir. C’est en apprenant à accepter ses effets qu’ils disparaissent.

Vous pouvez commencer par vous entrainer en dehors de la situation qui crée la peur. Pour cela grâce à votre imagination, visualiser la situation problématique et portez votre attention sur ce qu’elle produit en vous. Alors tout en restant concentré(e), acceptez la sensation présente, laissez la évoluer (une respiration lente et insistant sur l’expiration vous aidera certainement à ce moment là) et ce jusqu’à ce qu’elle se calme d’elle-même.

Ensuite en situation, apprenez à identifier les signes que vous avez découvert alors que vous vous entrainiez, prenez un temps pour vous et mettez en pratique ce que vous avez appris afin de les calmer. Continuez à vous entrainer de la sorte jusqu’à ce que la peur ne se montre plus.

Conclusion

Le fonctionnement des méthodes précédentes diffère pour chaque personne, elles doivent donc être personnalisées, ajustées en fonction de vous et de vos ressentis. Dépasser ses peurs parait être un chemin nécessaire pour libérer son esprit, écouter ses besoins plus sincèrement afin de se sentir plus heureux. Néanmoins pour certaines peurs plus profondes, il est possible que ce travail personnel puisse sembler hors de portée. L’aide d’un thérapeute pour y accéder et les dépasser, pouvant être nécessaire.

Je vous propose de terminer par un texte bien à propos, issu de Dune de Frank Herbert :

Je ne connais pas la peur, car la peur tue l’esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l’oblitération totale. J’affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu’elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n’y aura plus rien. Rien que moi.

Litanie contre la Peur du rituel Bene Gesserit, Franck Herbert

Fermer le menu